Les gens heureux lisent et boivent du café

 

 

 

Bonjour à tous ! Je vous retrouve aujourd’hui dans une recommandation lecture que j’aurais du faire bien avant, sur un livre que j’ai lu en avril 2019, c’est dire ! Je vous parle donc du livre Les gens heureux lisent et boivent du café, d’Agnès Martin-Lugand, paru en 2013.

 

Le résumé

C’est l’histoire de Diane, une femme parisienne d’une quarantaine d’années qui a vécu une année difficile, suite à la perte de son mari et de sa fille dans un accident de voiture. Diane tient un petit café-librairie avec un de ses amis, vit dans un petit studio au-dessus de ce café, et mis à part son travail qui ne l’épanouie plus tellement, elle est dépressive. Sa famille l’embête, elle a une façon de gérer son deuil qui ne plait pas à tout le monde, et agacée des reproches de son entourage, elle décide de faire ses bagages et de partir pour l’Irlande, seule, pour une durée indéterminée. Là-bas, elle s’installe dans un grand cottage, où elle boit, elle fume et essaye de se retrouver. Elle rencontre son voisin, Edward, qui n’est d’autre que le neveu des propriétaires. Et là, tout bascule. Eux qui se détestent au début vont vivre une histoire très tourmentée, mais qui va aider Diane à s’en sortir.

 

Ce que j’en ai appris, retiré

J’avais tellement entendu parlé de ce livre que je pensais vraiment en retirer beaucoup de choses, des leçons sur le vie, une façon d’être heureux… Je m’attendais à une belle histoire ! Finalement, ce n’était pas le cas du tout. On oscille entre un sentiment de mal-être entre la dépression du personnage et l’indignation face à sa débauche. Le livre s’articule en continu autour de scènes de dépression, de souvenirs douloureux, pour montrer une femme totalement paumée qui ne tente même pas de s’en sortir mais qui veux juste qu’on lui foute la paix. Son seul moyen de se calmer et d’oublier ? Boire et fumer. En fait, je trouve qu’on est même pas touché par ce personnage, qui attire plus la pitié que l’empathie, parce qu’elle ne fait aucun effort. Pourtant, au cours du livre, des personnages tentent de l’amener à se sentir mieux, tentent de l’entourer, de la tirer vers le haut, mais ça ne suffit pas. On suit une vague histoire d’amour qui n’égaye pas vraiment le livre. Pour finir, il n’y a pas de morale, pas de bons sentiments. Je n’ai rien appris et j’ai même du mal à vous faire un résumé !

 

Mon avis global

J’ai été extrêmement déçue, à tel point que je ne comprends pas l’engouement autour de ce livre. Je l’ai lu en une après-midi, parce que j’avais hâte de tomber sur LE moment qui allait tout changer, et qui allait enfin rendre ce livre intéressant. Une grosse déception. Le personnage de Diane m’a mise mal à l’aise, je ne me retrouvais pas dans son histoire certes, mais son comportement et son attitude grossière m’ont dérangée. Comme je le disais plus haut, ce n’est même pas une belle histoire ! Juste l’histoire d’une femme qui ne tente même pas de se reconstruire, malgré un passé touchant, on a du mal à s’y attacher. En bref, la lecture se fait vite et si vous voulez vous faire un avis, allez-y ! Mais je ne vous recommande pas ce livre, qui je trouve ne mérite pas tout cet engouement.

 

Je vous présenterais prochainement des livres qui m’ont bien plus touchée, avec une belle morale, et des choses à retirer, vraiment ! J’espère que vous aurez pu vous faire un avis sur ce livre, si vous l’avez également lu, je vous invite à partager votre avis avec moi en commentaires !

 

 

 

 

Voir mes autres lectures