La vie secrète d’une mère indigne

 

 

 

Hello  ! Je vous parle aujourd’hui d’une lecture que je viens de terminer en ce mois d’Avril, La vie secrète d’une mère indigne de Fiona Neill.

 

Le contexte

En fait, j’avais déjà lu ce livre il y a six ans peut-être, et je me souvenais avoir bien aimé cette lecture légère et drôle. Je l’avais gardé dans ma bibliothèque et lorsqu’au mois dernier je ne savais pas quoi lire, j’ai retrouvé ce livre et ai décidé de le lire pour la deuxième fois, je ne me souvenais absolument pas de l’histoire. Et fun fact, il se trouve que le livre a apparement été écrit après une parution chaque semaine de l’héroïne dans le New York Times, après quoi l’auteure a décidé d’en faire un livre.

 

Le résumé

C’est l’histoire de Lucy Sweeney, épouse de Tom et mère de trois petits garçons, Fred trois ans, Joe six ans et Sam neuf ans. Lucy est femme au foyer sans regretter son travail de productrice d’un journal d’information britannique, mais n’excelle vraiment pas dans son nouveau métier. En fait, elle pourrait être qualifié de miss catastrophe, avec ses nombreuses pertes de cartes de crédits, ses dettes envers l’état après le non paiement de ses contraventions, sa voiture qui ressemble plus à une déchèterie qu’à un moyen de transport… Bref, Lucy les enchaîne, et elle ne loupe aucune occasion de se faire remarquer lorsqu’elle s’engage dans le groupe de parents d’élèves de l’école de ses fils. 

 

Mon avis global

Ce livre était vraiment une bonne lecture, très légère et parfaite pour déconnecter de ce qu’il se passe en ce moment. Le personnage de Lucy est bien exploité, on la suit dans son rôle de mère absolument débordée et qui ruse de stratégies plus farfelues les unes que les autres pour remplir son rôle comme il se doit. Ce que j’ai aimé est qu’on suit le personnage pendant une année scolaire entière, et il s’en passe des choses. On découvre son mariage avec son mari Tom, un psychopathe de la propreté et du rangement, tout son contraire. On suit également l’histoire des amies de Lucy, Cathy, maman célibataire qui tente de retrouver l’amour et Emma, une carriériste qui est depuis un an en relation avec un homme marié. On découvre également la famille du personnage, de ses parents bordéliques à son frère psychologue et coureur de jupon. Mais le plus intéressant reste son histoire dans le groupe des parents d’élèves, et les surnoms improbables qu’elle donne aux parents comme Mère-parfaite-n°1 ou Mère-efficace, ou encore Père-au-foyer-Sexy, dont elle va être irrémédiablement attirée, ce qui pimente l’histoire. Le personnage de Lucy est tellement improbable est loufoque qu’on a parfois honte pour elle, il m’est vraiment arrivé d’être gênée de certains passages, quand elle fait des boulettes qu’elle seule pouvait faire. L’histoire est racontée d’une manière avec laquelle on a tendance à s’identifier à ce personnage, comme si c’était une bonne copine.

 

C’était une très bonne lecture, vraiment. Une de ces lectures où on est content que le livre compte 400 pages et où on est surpris jusqu’à la fin. Ce livre est léger, drôle, parfois embarrassant mais j’ai beaucoup aimé la vérité de l’histoire et la diversité des personnages. Le personnage de Lucy est imprévisible mais finalement très sage dans ses décisions, et j’ai limite envie de lire un deuxième livre sur elle ! Je pense qu’on devrait lire plus souvent des livres pas prise de tête comme celui-ci. J’espère que cette recommandation lecture vous a plu et que si vous en avez le temps, vous profitez du confinement pour lire un peu !

 

 

 

 

Voir mes autres lectures